creative


Le Ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, a présidé, mardi  3 février 2015 à l’agropole de Berkane, la cérémonie de lancement du nouveau Système national d’identification et de traçabilité animale (SNIT) qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des actions prévues par le "Plan Maroc Vert".
Dans une allocution à l'occasion, le ministre a relevé que ce nouveau système permettra de renforcer l'efficacité des programmes sanitaires et de reproduction des animaux, de même qu'il permettra de garantir la traçabilité et le suivi des mouvements des animaux dans toutes les régions du Maroc et au niveau des marchés, contribuant ainsi à lutter contre le trafic d'animaux. Ce programme qui a nécessité une enveloppe de 120 millions de dirhams, permettra également de tracer les produits animaliers ou d'origine animale, ce qui contribuera à leur valorisation et leur promotion à l’export notamment vers les pays de l'Union Européenne, a-t-il ajouté.
La mise en œuvre du programme se fera de manière graduelle, a fait savoir le ministre, notant que la première phase du programme concernera les bovins et les camelins avant d'être généralisé à d'autre espèces, conformément aux lois en vigueur.
Après avoir souligné que le succès de ce programme national aura un impact positif sur le développement du secteur de l'élevage et des industries connexes, M.Akhannouch a appelé tous les intervenants, notamment les professionnels, les chambres agricoles, les services administratifs et les autorités locales, à ne ménager aucun effort pour garantir la mise en œuvre de ce programme dans les meilleures conditions. Ce programme, le premier du genre à l’échelle nord-africaine, utilise une technologie innovante, basée sur l’identification des animaux par des boucles électroniques qui fonctionnent par radiofréquence.
Les bovins et les camelins sont les premières espèces animales concernées par ce programme d’identification, et chaque animal portera aux oreilles une paire de boucles portant numéro et puce électronique activée, lue par un lecteur électronique de boucles. Les données concernant l’animal identifié et son détenteur sont enregistrés sur le lecteur et transmises vers la base de données nationale d’identification.
En marge de la cérémonie de lancement de ce programme, qui s'est déroulée en présence du Wali de la région de l’oriental, M. Mohamed Mhidia, du gouverneur de la province de Berkane, M. Abdelhak Haoudi, des directeurs centraux et régionaux, des élus locaux ainsi que des professionnels du secteur, il a été procédé à la signature de trois conventions avec la Fédération interprofessionnelle Marocaine du Lait (FIMALAIT), la Fédération Interprofessionnelle des Viandes Rouges (FIVIAR) et l’Ordre National des Vétérinaires. Ces conventions définissent le cadre et les conditions générales régissant les relations de partenariat et de coopération pour l’identification des bovins par la mise en application du SNIT ainsi que les engagements de chaque partie. Elles visent à assurer l’identification de tout le cheptel bovin selon le SNIT, garantir la traçabilité et le suivi des mouvements des bovins et disposer d’une base de données nationale sur les bovins identifiés et sur l’élevage des bovins permettant d’assurer leur suivi sanitaire et zootechnique.
En marge de la journée, M. Akhannouch a procédé à une visite de terrain à un certain nombre de projets agricoles, il s’agit d'une visite à une unité de fabrication de fromage et d’une station de conditionnement des agrumes. Il a procédé aussi au lancement des travaux de construction d'une unité d'aliment de bétail. Le ministre a également assisté au niveau d’une ferme d’élevage à l’opération d’identification sur plusieurs espèces de bovins et de camelins.


MAP

identification1
 

snit111

 

snit44
 

snit55

Avis et annonces