creative

 

Le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane et le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, ont donné, jeudi à la commune rurale Houderrane, cercle d’Oulmès (province de Khémisset), le coup d’envoi de l’opération de traitement des blés contre les maladies foliaires.
Cette deuxième opération pilote, lancée dans les zones les plus vulnérables aux maladies foliaires, intéresse notamment les régions de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, Chaouia-Ouardigha, Gharb-Chrarda Béni Hssein et concernera une superficie totale de 34.000 ha dont 23.500 ha seront traités par voie terrestre et 10.500 ha par voie aérienne.
La délégation officielle, qui comprend également le ministre d’Etat, Abdellah Baha, s’est enquise, par la suite, de l’état d’avancement du projet pilier II de reconversion des céréales en olivier à Maaziz, Ait Ikkou, Houderrane et Tiddas
Dans une déclaration à la presse, M. Benkirane a souligné l’importance de cette opération et des efforts fournis par les agriculteurs pour moderniser ce secteur vital et le rendre compétitif, appelant à “motiver les jeunes pour travailler dans ce secteur”.
Pour sa part, M. AKhannouch a mis l’accent sur la nécessité de traiter les maladies foliaires, ajoutant que cette opération pilote, qui concerne particulièrement les petites exploitations, a pour objectif d’améliorer la production céréalière et de créer des investissements agricoles.
De son côté, le directeur général de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), Ahmed Benthami, a déclaré à la MAP que cette opération concernera 10.000 à 11.000 petits agriculteurs qui ont moins de 7 ha et vise à les sensibiliser à la gravité des maladies foliaires.

 

 expose.dg2 lancment22.operation  traitement-avion2  visite-champ2

Avis et annonces